Street Art

The Ephemeral Rebellion


Street Art, The Ephemeral Rebellion

L'une des plus fortes motivations du street art: la reconquête de la rue et le besoin de changer et de récupérer l'espace public.


Street Art, The Ephemeral Rebellion ou l'
art de la rébellion issu de la pratique des graffitis, le street art s’invite par effraction dans l’espace urbain. À Paris, New York, Berlin et Moscou, visite guidée en compagnie d’artistes.

Pochoirs, graffs, posters, stickers, installations : le street art se déploie sur les murs, les portes, les trottoirs ou le mobilier urbain. Il fait désormais partie du paysage des métropoles du monde entier. Cet art provocateur force à regarder de plus près un environnement sous domination commerciale, dont il détourne les codes.

Mais les oeuvres sont de plus en plus éphémères, exposées à la destruction par l’autorité publique et à la convoitise des amateurs ou des spéculateurs. Car aussi rebelle soit-il, le street art n’échappe pas  à la commercialisation et à la starisation. Le pochoiriste parisien Blek le Rat, l’une des figures les plus anciennes et les plus influentes de l’art de la rue, en fait ici la preuve en nous entraînant à New York, où il prépare sa prochaine exposition. La New-Yorkaise Swoon s’est installée quant à elle à Berlin, où travaille aussi Brad Downey, originaire du Kentucky. À l’opposé de la capitale allemande, paradis absolu des artistes de rue, Moscou a une politique particulièrement répressive : la durée de vie de bon nombre d’oeuvres ne dépasse pas une ou deux heures, explique l’artiste Igor P., qui présente la scène street art restreinte mais très active de la métropole russe.

Documentaire réalisé par Anne Bürger et Benjamin Cantu
Durée: 58min


retour à Films, Documentaires, Reportages et autres vidéos...


Flèche haut