Défense d'Afficher


webdocumentaire Défense d'afficher

Défense d'Afficher, un webdocumentaire interactif mettant en scène 8 artistes internationaux dans 8 villes par 8 réalisateurs.

 

Tournés dans les rues de Nairobi, Singapour, Turku, São Paulo, Bogota, Paris, New York, Athènes, les 8 artistes sont Bankslave (Kenya), Traseone (Singapour), Pallo (Finlande), Orion (Brésil), Bastardilla (Colombie), Ludo (France),  Meres One (États-Unis) et Bleeps (Athènes).

 

 

8 films pour décrypter ce qui préoccupe les street artistes aujourd'hui : la place de l'homme dans la ville pour  Orion, le matraquage publicitaire chez Ludo ou encore, la crise grecque avec Bleeps.

8 regards de jeunes réalisateurs venus du monde entier.

 

Ce webdocumentaire n'est plus disponible en ligne.


Athènes
ARTISTE : BLEEPS
REALISATEUR : DIMITRIS PETALAS

 

Depuis les années 60, le street art a pris l’habitude d’accompagner les révolutions. Cette fois c’est à Athènes que ça se passe. Tandis que le pays s’enfonce dans la crise et que l’Union européenne oblige l’Etat grec à adopter une politique de rigueur, la population s’embrase et avec elle, les murs de la ville.

Partout, slogans, affiches et pochoirs dénoncent une société consumériste dominée par le règne de l’argent et de l’égoïsme capitaliste. En tête de ce mouvement « artiviste », Bleeps et son équipe. Ecoeurés par l’accroissement de la pauvreté et le cynisme des responsables, ils ont décidé d’agir et de réveiller les consciences : à coup de pochoirs assassins.

Bogota
ARTISTE : BASTARDILLA
REALISATEUR : LIONEL ROSSINI

 

Le street art est généralement l’apanage des hommes. A cause des risques ou parce qu’elles n’ont pas été éduquées à se faire entendre, peu de femmes s’aventurent dans les rues pour dessiner. Mais il existe des exceptions.

A Bogota, Bastardilla, une jeune femme de 28 ans, se rend dans les quartiers les plus pauvres de la ville pour y dessiner. Ses immenses fresques très colorées dénoncent la dureté des conditions qui y règnent et en particulier, la violence faite aux femmes.

Nairobi
ARTISTE : BANKSLAVE
REALISATRICE : EVA MUNYIRI

 

A Nairobi, Bankslave est graffeur. Tandis qu’il incarne la vitalité de cette culture dans son quartier de Kibera, le film révèle comment se mêlent là-bas richesse et pauvreté mais aussi influences globales et traditions culturelles nationales.

New-York
ARTISTE : MERES ONE
REALISATEUR : TREVOR TWEETEN

 

C’est de New York qu’il faut partir, car c’est là que tout a commencé.
En plein cœur de Queens, un lieu nous le rappelle. Ce lieu c’est 5 POINTZ, un temple dédié au graffiti et à tous les anonymes qui dans les années 70 l’ont inventé pour signaler à la société qu’ils existaient.

Dans ce bâtiment hors norme où des milliers de graffeurs du monde entier viennent chaque année apposer leur signature, pas question de signer n’importe où, n’importe comment. Les règles sont strictes : un graffiti ne peut être effacé que s’il a été préalablement pris en photo et consigné dans un album. Le gardien des lieux, Meres One, nous offre en personne la visite de ce musée à ciel ouvert. Une visite d’autant plus essentielle que ce musée est voué à disparaître.

Paris
ARTISTE : LUDO
REALISATRICE : LAURIE GROSSET

 

« Défense d’afficher » peut-être, mais les panneaux publicitaires, eux ne sont pas interdits…

 

Dénonçant cette forme de pollution visuelle, Ludo a décidé de détourner les marques qui font la renommée de Paris pour nous vendre des plantes mutantes : cactus insultants, ananas mortels… Une belle manière de nous rappeler que dans la ville de la mode et du chic, « greed is the new color » !

Sao Paulo
ARTISTE : ALEXANDRE ORION
REALISATEUR : PEDRO WATANABE

 

S’il fallait désigner la capitale du street art, alors on élirait sans hésiter, l’une des villes les plus intéressantes du moment : Sao Paulo. 18 millions d’habitants, un taux d’insécurité les plus élevés au monde, des embouteillages légendaires et pourtant une énergie et une créativité palpables à tous les coins de rue.

Parmi les milliers de dessins que recensent les murs de la ville, ceux d’Alexandre Orion ont une particularité. Au lieu d’utiliser la bombe ou le pinceau, lui nettoie les murs pour faire apparaître des têtes de mort. Mais lorsque la police arrive, ce sont ses images qu’elle préfère effacer ! La pollution, elle, peut rester…

Turku
ARTISTE : PALLO
REALISATEUR : TIMO WRIGHT

 

Dans les yeux du street art, la société contemporaine est à la fois violente et dépressive. Quand règne l’ordre et la tranquillité comme à Turku en Finlande, il faut tromper l’ennui : là-bas, créer sert à s’évader et à fuir ses peurs.

Pallo, non sans humour, se soigne en dessinant sur des murs abandonnés. Entre deux bières et trois cauchemars, il dessine des monstres, de gros monstres qui lui courent après…


retour à Films, Documentaires, Reportages et autres vidéos...


Flèche haut